Assurance auto : se protéger des aléas climatiques

tepete-route

Grêlons, tempêtes, verglas et autres catastrophes naturelles peuvent atteindre notre automobile. L’assurance automobile tous risques ne suffit pas à fournir les garanties dans ce cas. C’est la garantie événements climatiques qui intervient. Eclairage.

Verglas et grêle

Pour bénéficier de la garantie événements climatiques en cas de verglas ou de neige, il faut au préalable respecter les consignes de sécurité imposées par la loi (vitesse réduite, distance de freinage accrue) ainsi que les mesures préventives en pareilles circonstances (chaînes, pneus neige). En cas de dérapage et percussion (talus ou autre véhicule), le simple fait d’avoir pris ces dispositions permet de bénéficier de la garantie.
S’agissant de la grêle, les dommages subis par la carrosserie seront indemnisés.

Cela s’applique en cas de conduite sous la chute de grêle, mais d’éventuels dommages supplémentaires sur la carrosserie (dérapage par exemple) ne seront pas considérés. Si le conducteur subit des dommages, il sera couvert par la garantie dommages corporels.

Catastrophes naturelles et tempêtes

Le Journal officiel classe certains événements climatiques dans la catégorie des catastrophes naturelles. Il faut bien lire les contrats d’assurance dans ce cas, l’assurance auto pouvant ne pas en tenir compte. Quant aux tempêtes, pour que les garanties jouent, il vous faut prouver que les dommages subis par votre voiture ne viennent pas de votre négligence (frein à main lâché, parking à ciel ouvert). Présentez au contraire des preuves de prudence (photos), comme d’avoir parqué votre voiture dans un garage couvert avant la tempête.