Assurance auto temporaire : quand est-elle requise ?

Two cars crashed

Quatre situations en France prévoient l’obligation d’assurer son automobile de façon temporaire. Celle-ci couvre au choix la responsabilité civile (au tiers), vol, incendie, bris de glace (au tiers plus) et tout autre dommage (tous risques).

Véhicules en héritage, Un ou plusieurs véhicules en héritage nécessitent une assurance automobile temporaire, qu’ils soient destinés à la vente ou non. En cas de vente, prévenir l’assureur pour une résiliation du contrat.

Statut de conducteur étranger, L’assurance auto temporaire pour les étrangers ne peut excéder la durée de 12 mois, en général celle de leur permis d’origine en France. Etablie entre 1 à 90 jours, cette assurance peut être plus chère pour ceux qui n’ont jamais eu d’assurance, et ceux qui ont un permis de moins de 2 ans.

Achat temporaire de véhicule, Une voiture, achetée pour être vendue après quelques mois, fera l’objet d’une assurance auto temporaire. Préférer alors la formule de l’assurance au tiers plus avec un tarif au mois. La plupart des assureurs posent quelques conditions relatives au conducteur : pas de malus, être âgé de 23 ans au minimum, un permis datant de plus de 2 ans.

Procédure d’immobilisation, L’immobilisation d’un véhicule peut avoir lieu à cause d’une carence d’assurance auto. Il est important de souscrire une assurance auto temporaire, dans les 48 heures, sous peine de voir la voiture admise en fourrière. La présentation de l’attestation d’assurance permet de récupérer l’automobile, quitte à souscrire une assurance auto effective par la suite.